Publications

Article d'Alexandre Borovsky dans le catalogue de l'exposition Serge Essaian, Peintures, sculptures, dessins au Musée Russe de St-Pétersbourg, St Pétersbourg, Palace éditions, 2002. 181p.

 

« Un milieu urbain d'aujourd'hui très typé: standardisé, fonctionnel, technologique, projets architecturaux aseptisés, pas un grain de poussière. Des panneaux blancs - les murs des immeubles d'habitation, la simple rythmique des baies, « une fabrique d'habitat » de par son aspect extérieur, rien d'autre, en somme. Derrière cette représentation du mode de standardisation et de la pratique du projet, on cherche inconsciemment une anguille sous roche. Qu'est-ce que Essaian est-il allé inventer cette fois-ci ? Quel est, en effet, cet objet : une maquette architecturale ? Si l'on veut. Ce genre en voie de disparition, malgré son aspect utilitaire, recèle en lui un désir d'enfant de jouer à la vie d'adulte, réelle : comment tout ça sera « pour de vrai », comment les habitants vont-ils investir les lieux, quelles seront leurs occupations, quel air vont ils respirer ? » (...)

                                                                                                                                                                  la suite

 

 

 

Article de Xavier Fabre dans le livre Serge Essaian, Maisons, vues, gens, Paris, Fragments éditions, 2006. 152 p.


« Les récentes sculptures de Sergei ESSAIAN ressemblent à d’étranges maisons, des sortes d’immeubles découpés, des maquettes de bâtiments en relief, des parois blanches percées de fenêtres vides, où parfois apparaît une silhouette égarée.

Ce sont les mêmes silhouettes, bustes, visages minces que l’on retrouve dans sa peinture, portés par des corps anguleux, taillés dans une chair à vif. » (...)

                                                                                                                                                                  la suite

 


 

Article d'Alexandre Borovsky dans le livre Serge Essaian, Maisons, vues, gens, Paris, Fragments éditions, 2006. 152 p.



« Le vocabulaire descriptif de l'art contemporain se trouverait bien démuni sans quelques mots fondamentaux, tel le projet, dont il ne pourrait se passer.

Mais voilà que Serge ESSAIAN lui aussi nomme "projet" ce qu'il présente aujourd'hui. Des précisions s'imposent. La plupart des représentants de ce qu'il est convenu d'appeler "l'art actuel", réfléchissent effectivement en termes de projet. C'est-à-dire par le biais de projets. Ceci n'est pas une métaphore, mais une description d'une certaine procédure intellectuelle en tant que système de suites logiques : d'abord l'explication de tout un ensemble d'idées, puis la recherche d'une forme visuelle adéquate de translation de ces idées vers l'extérieur. » (...)

                                                                                                                                                                 la suite

 

 

 

                                                        

 

 

                                                     

 

 

 

 

 

 

© 2016